La Conférence d'EurECA 2003

Révolution de l'Apprentissage

La Faculté Evangélique de Théologie, Osijek, Croatie

Lors du premier petit déjeuner, je me suis assis près d'Andy, directeur adjoint d'une école multiraciale près de Londres. Pour le déjeuner j'ai discuté avec Kornelia et Sylvie qui venaient de Bulgarie, ce pays anciennement communiste où elles ont participé à la mise en place  d'une Association Nationale d'Enseignants Chrétiens.

Et ainsi de suite durant les trois jours de la conférence. C'était merveilleux de voir la diversité des personnes et la panoplie d'écoles et de pays représentés: depuis les écoles publiques, en passant par les écoles affiliées à une église subventionnées par l'Etat (il y en a 500 en Hongrie!), jusqu'aux écoles chrétiennes indépendantes, avec internat pour les enfants de missionnaires (ex: Black Forest Academy en Allemagne). Venus du Nord, nous avions les Norvégiens (dont l'orateur principal, Per Garmannslund). Un délégué de la Ligue pour le Lecture de la Bible, Espagne, représentait la région la plus au Sud de l'Europe (David était aussi un agréable voisin de chambre, ne m'ayant jamais accusé de ronfler!). Seuls deux visiteurs subéquatoriaux d'Afrique de Sud venaient d'une région plus au Sud que lui. Anita et Neels sont éducateurs et formateurs dotés d'une grande expérience et ils ont rajouté un goût transcontinental aux partages.

Et les partages furent nombreux. Non seulement nous étions répartis en petits groupes pour faire part de nos réactions aux sessions plénières, mais les trois après-midi étaient quasiment libres. C'était une opportunité idéale pour échanger des idées, des réseaux de contacts et même faire du tourisme à Osijek, ainsi que Vukovar.

La côte dalmate de la Croatie est devenue une station balnéaire très renommée autant en Europe de l'Est qu'en Europe de l'Ouest. Par contre, j'ai trouvé qu'Osijek sortait plutôt des sentiers battus, entre autres à cause des mines dans les champs qui entourent la ville. Cependant malgré les inconvénients pour accéder à la ville, le choix de la conférence dans ce lieu était un acte courageux, voire prophétique.

Le thème de la conférence était intitulé: 'Révolution de l'Apprentissage'. Nous avons tenté de comprendre ce que cela signifiait et de relever les diverses dérives dans lesquelles nous pouvions aller en tant qu'éducateurs chrétiens. Inutile de dire que, malgré les sessions plénières efficaces de Per Garmannslund, nous n'avons que gratté la surface.

Il est une réalité que je chéris, alors que je vais retourner à mon travail: l'enseignement est bien plus que de l'instruction. Ce point de vue très holistique sur l'enseignement s'attache à une influence très positive sur les apprenants, tout autant qu'à la transmission de connaissance. En fait, cela ressemble davantage à la compréhension du mot 'discipulat'. Vers quelles valeurs, compétences et connaissances allez-vous conduire les élèves cette année ?

Bernard Bowers (Ecosse)

 Lors de cette conférence, 15 pays étaient représentés par 54 participants au total. Nous avons loué ensemble, échangé des expériences, nous nous sommes encouragés les uns les autres et nous avons étudié le thème principal 'Révolution de l'Apprentissage'.

La conférence s'est tenue dans les locaux de la Faculté Evangélique de Théologie à Osijek dans le Nord Est de la Croatie. Cette école pour l'éducation tertiaire et ecclésiale est en constante croissance et les locaux sont très appropriés pour de tels événements. En choisissant ce site, le Comité d'EurECA souhaitait favoriser la présence de participants de l'Europe de l'Est, qui ont en effet été proportionnellement nombreux.

Le programme devait non seulement offrir des temps de louange, d'enseignement et d'apprentissage ensemble, mais il permettait beaucoup de partages informels et de constructions de liens d'amitié: ce qui a été extrêmement apprécié.

Ce programme incluait un tour historique d'Osijek et une visite de la ville ravagée de Vukovar à la frontière Serbe. Là, la preuve évidente de la destruction et, à la fois, l'espérance persévérante prouvée par les résultats des dix dernières années de reconstruction, nous ont particulièrement impressionnés. La visite d'une église évangélique locale, petite mais croissante, fortement décidée à apporter le pardon de Christ dans cette ville meurtrie par la méfiance ethnique, nous a rappelé combien les chrétiens ici avaient besoin du soutien des autres chrétiens d'Europe.

L'orateur principal, qui a développé le thème 'Révolution de l'Apprentissage' était Per Garmannslund de Norvège. Dans son pays il est impliqué dans plusieurs projets, à grandeur nationale ou locale, au sujet de nouvelles approches sur l'apprentissage.

Le terme ''Révolution de l'Apprentissage' se réfère à un mouvement assez large qui est né dans les années 80. Le dénominateur commun des diverses tendances peut se résumé dans l'expression 'Ce n'est pas “Quel est mon degré d'intelligence ?” mais plutôt “Comment est forgée mon intelligence?”' On ne se concentre plus sur l'enseignant mais sur l'élève. C'est un rappel aussi de la foi chrétienne selon laquelle chaque être humain a des dons, qui le rendent unique et qui nous obligent à découvrir le plan unique pour chacun.

Per Garmannslund relevait trois grands courants apparus lors de ce grand mouvement sur la Révolution de l'Apprentissage:

a) Le mouvement d'Apprentissage Accéléré

b) Le mouvement des Types d'Apprentissage

c) Le mouvement des Intelligences Multiples

Les diverses approches de 'l'Apprentissage Accéléré' se concentrent toutes sur des techniques permettant un apprentissage plus efficace. Elles nous rappellent l'importance de l'apprentissage visuel, auditif et pratique, ainsi que l'impact du subconscient et de la coopération sur le processus d'apprentissage. Il faut noter cependant que l'Apprentissage Accéléré se préoccupe de faire apprendre en mémorisant (ex: il ne prend en compte que  l'acquisition de connaissance factuelle et n'oriente pas vers des attitudes de valeurs). Il réduit l'être humain multidimensionnel, crée à l'image de Dieu, en un simple cerveau-sur-pattes.

Le mouvement des 'Types d'Apprentissage' considère que chaque personne a son type d'apprentissage propre, aussi personnel qu'une empreinte. L'objectif est de connaître son propre type d'apprentissage et d'utiliser cette connaissance pour accéder à de meilleurs résultats d'apprentissage. Il est ensuite du rôle de l'école de pourvoir à un bon équilibre de liberté, afin que chaque élève puisse apprendre selon son propre type.

Le mouvement des 'Intelligences Multiples' a révisé la conviction, prédominante jusque dans les années 80, que l'intelligence est innée, statique, et que le seul moyen de la mesurer est  le QI. De son côte, Howard Gardner a considéré qu'il y avait plusieurs intelligences différentes (ex: linguistique, logique-mathématique, spatiale, corporelle, musicale, interpersonnelle, intra-personnelle, etc...)

La Révolution de l'Apprentissage a aussi remis en questions certains mythes enracinés dans notre culture, quatre d'entre eux ayant encore aujourd'hui une grande influence dans l'atmosphère de nos classes:

  1. L'apprentissage est douloureux (comment peut-il alors devenir plus joyeux?)
  2. L'apprentissage est isolé (comment peut-il devenir plus social?)
  3. L'apprentissage est à part de la vie? (comment peut-il avoir plus de sens et de réalité?)
  4. L'apprentissage se passe uniquement dans la pensée (comment peut-il devenir multisensoriel?)

Plusieurs critiques faites sur divers aspects de la Révolution de l'Apprentissage dans une perspective chrétienne ont été discutées en groupe, ainsi que des idées de conséquences pratiques.

Des Suggestions de Lecture sur ce sujet

The Learning Revolution, G. Dryden & J. Voss, 1994

Accelerated Learning, Colin Rose, 1985

Bringing out the Giftedness of your Child, Rita Dunn, 1992

Frames of Mind, Howard Gardner, 1983

 

Matt Kaegi (Suisse)